Marques
Quel LED pour 1m² ?

Un critère important

Le plus gros avantage des éclairages horticole au LED est probablement leur capacité à procurer une lumière diffuse, et une densité photonique la plus homogène possible sur toute la surface. Il nous semblait donc logique d'axer nos tests sur ce critère, et c'est dans cette optique que nous avons défini la caractéristique technique suivante : l'indice d'homogénéité. Il s'agit d'une grandeur absolue (sans unité) qui représente la capacité du luminaire, à une hauteur donnée, à fournir une densité lumineuse homogène sur la surface pour laquelle il a été optimisé. En bref plus le chiffre est grand mieux c'est !

Définition plus précise de l'indice d'homogénéité

Afin de mettre les différents luminaires sur un pied d'égalité nous les avons testés dans un environnement identique, à savoir une HOMEbox Ambient Q100 dotée d'un revêtement PAR+ à température ambiante. Les mesures de densités ont été réalisées sur chaque intersection de la grille, et une moyenne en quatre points a été réalisée pour chacune des 25 cases des tableaux PPFD présentés plus bas.

Une homogénéité basse et une haute ?

La définition exacte de l'indice d'homogénéité absolue est simplement une moyenne arithmétique de deux indices sous-jacents, à savoir ceux d'homogénéité haute et basse.

Ces deux indices sont définis de manière analogue, à savoir comme le rapport entre la densité PPFD moyenne et l'écart entre cette valeur et la densité PPFD de la case la plus haute (ou basse, selon l'indice).

On a donc finalement : formule indice homogénéité

Interprétation

Comme expliqué plus haut, cette valeur représente l'homogénéité de la distribution de PPFD au sol. De plus, on voit qu'on s'intéresse à la répartition des valeurs hautes et basses et pas seulement l'une ou l'autre.

les valeurs de cet indice peuvent être interprété de la manière suivante :

  • Une homogénéité totale implique une égalité entre les PPFD moyens et les minimas et maximas ce qui donnera un indice d'une valeur filant vers l'infini. Donc plus l'indice est haut meilleure est l'homogénéité.
  • Une homogénéité la moins appropriée implique un minima égal à zéro et un écart entre maxima et moyenne très important, pouvant aller jusqu'à dépasser la moyenne elle-même. On a donc une composante basse qui s’approchera de un et une composante haute qui sera proche de zéro. Finalement, plus l'indice sera proche de zéro moins la distribution sera homogène.

HORTIMOL vs LUMATEK

Nous avons procédé à des mesures sur deux hauteurs différentes pour la MXH4, pour les ATS 300 et ATS300PRO nous avons garder une seule distance, la plus cohérente en terme de densité et de point chaud.

Voici les résultats des tests qui ont été menés

comparaison ATS300-ATS300PRO-MXH4_2.png

On peut constater assez rapidement aux indices que la distribution est toujours plus homogène avec un luminaire plus grand. En effet la MXH4 remplissant toute la surface avec ses barres LED de plus de 90 cm, elle aura toujours un avantage comparé à l'ATS.

Aussi on se rend compte qu'une mauvaise homogénéité implique l'apparition d'un point chaud avant que la moyenne n'ait atteint des valeurs suffisamment hautes. Par exemple, l'ATS300PRO, à 30 cm dépasse déjà les 1000 PPFD au centre alors qu'on a une moyenne de 812 seulement (ce qui reste supérieur à une HPS équipée sur un réflecteur milieu de gamme). Là ou avec la MXH4 on a une moyenne de 907 en effleurant à peine les 1000 au centre.

Les plus attentifs remarquerons que pour atteindre un point chaud de 1000 la MXH4 doit être descendue plus bas que les ATS300, mais peu importe la hauteur, on garde une meilleur distribution lumineuse. On a même, à hauteur équivalente, des points froids équivalents entre ATS300PRO et MXH4; et une densité moyenne égale au ATS300. Alors si certains dirons que cette nécessité de descendre le luminaire témoigne de son manque de punch, je leur répondrai simplement que c'est plutôt la petite taille du ATS qui oblige à prendre de la hauteur (beaucoup de hauteur) afin de récupérer un minimum d'homogénéité.

Autre considérations

Il est important de se rappeler que nous n'avons ici exploré qu'un seul des différents critères de comparaison. Certes la distribution lumineuse reste une composante importante du calcul coût/intérêt, mais il y a d'autre facteurs à prendre en compte comme le dégagement de chaleur, le maintien du flux photonique dans le long-terme (certification LM), ainsi que la capacité de pénétration de la lumière, son spectre, ou encore la consommation électrique réelle de l'appareil.


Alors dites nous en commentaire quelle est votre luminaire favori pour éclairer votre m² ! Et n'oubliez pas de nous expliquer pourquoi :)

Related products

Hortimol MXH4 Led 330W FSM+ 2.5 µmol/J

330W, 2.5 µmol/J, 825 µmol/s
Fanless Design, IP65 Waterproof, 0-10V Dimming
Full spectrum (FSM+), Osram LEDs, Sunribio IR, LM-80

Prix 387,60 €
(5/5) sur 1 note(s)
  • Liege: En stock!
  • Eghezée: En stock!
  • Quaregnon: En stock!
  • Fosses: En stock!

Lumatek ATS300W Pro

Prix 445,50 €
  • Liege: En stock!
  • Eghezée: En stock!
  • Quaregnon: Dernières pièces
  • Fosses: Dernières pièces

Commentaires (2)

    • Cyber Grower
    • 2021-10-28 14:56:02
    Je l'utilise depuis 5 semaines et jusqu'ici ça déchire grave tout ce que j'ai pu connaître en matière d'éclairage!! Je donnerai un avis plus complet d'ici 1 mois et demi. Big up la team.
    • Fred Lancelle
    • 2021-11-12 09:03:57
    Super content. C'est de la bombe!

Nouveau commentaire